Les Palestiniens ? « Des cafards drogués dans une bouteille » !

« Lorsque nous aurons colonisé la terre, la seule chose que les Arabes seront en mesure d’y faire, c’est de détaler [tourner en rond] comme des cafards drogués dans une bouteille. » (1)

Alain Finkielkraut : « il y a tout un discours sur Israël qui fait d’Israël, si vous voulez,  le grand Satan manipulateur de la politique mondiale, tireur de ficelles de l’Amérique. […] Cette situation idéologique [implique] qu’on [puisse] tenir à partir d’Israël et contre Israël un discours antisémite. […] Pourquoi cette identification [de la plupart des Juifs à Israël] ? Cette identification, elle existe chez moi. Elle va de pair avec une critique très sévère de l’actuelle politique israélienne, une critique que je poursuis depuis […] le début […] des années quatre-vingt. Je me suis toujours rangé du côté de La Paix Maintenant. Si tant de Juifs se sentent solidaires d’Israël, inquiets pour Israël, c’est qu’ils pensent que c’est, en effet, une nation vulnérable, non pas un Etat hyperpuissant […] et arrogant mais une petite nation, une nation fragile menacée dans son être même, d’où la difficulté où nous sommes et la nécessité de mener de pair cette critique d’une politique qui nous paraît dangereuse et cette défense d’un Etat de plus en plus attaqué, menacé par l’Iran et délégitimé par une partie très importante de l’opinion mondiale. » (2)

Alain Badiou : « […] si vous tenez tant à ce que perdure cette figure nationale, il faut qu’elle change radicalement de politique. La politique de l’Etat d’Israël mène l’Etat d’Israël lui-même – et, par conséquent, l’ensemble des Juifs qui y vivent et qui en sont citoyens – dans le mur. Je vous tiens le pari ce soir. » (2)

“Nous déclarons ouvertement que les Arabes n’ont aucun droit de s’installer sur le plus petit centimètre de la terre d’Israël. La force est la seule chose qu’ils comprennent et comprendront jamais. Nous utiliserons la force absolue jusqu’à ce que les Palestiniens viennent à nous en rampant à quatre pattes.” (3)

En conclusion de ce post, une seule question semi-goyesque : si l’antisémitisme anti-juif, de quelque nature qu’il soit, a pour propriété distinctive d’enfermer sous un seul sigle l’ensemble des tribus juives, l’ensemble des individus qui, de près ou de loin, appartiennent à la communauté hébraïque, d’en faire l’amalgame totalitaire étouffant, ne tolérant aucune dissension, puis d’imputer à cet ensemble pourtant hétéroclite des caractéristiques supposées s’appliquer indistinctement à chacun de ses membres, le meilleur porte-drapeau contemporain d’une telle anti-idéologie n’est-il pas la politique menée par les gouvernements israéliens successifs depuis l’assassinat de Rabin ?

______________

(1)    Dixit Rafael Eitan, Ancien chef d’Etat-major de l’armée israélienne (décédé en 2004), 14 avril 1983

(2)    Echange dans Ce Soir ou Jamais, 24/03/11

(3)    Dixit Rafael Eitan, Ancien chef d’Etat-major de l’armée israélienne (décédé en 2004), 13 avril 1983

Publicités
Catégories : Carnet de voyage, Philo de comptoir, Politique / Société | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :