« How To Become A Good Actor », Scene 6, Take 1, CLAP ! ACTION !

Abus de pouvoir : état par lequel un individu (ou un groupe d’individus) qui dispose(nt), de par la fonction qu’il (elle/ils/elles) exerce(nt), d’un ascendant sur quelqu’un utilise(nt) celui-ci à des fins que l’éthique réprouve.

 *******

LINK : http://weekidmuze.wordpress.com/2012/11/11/paedowood-weekid-mass-resurrection-mx/

–          Regarde ce que j’ai pour toi, Corey. Approche, n’aies pas peur…

–          Euh, je ne me sens pas très bien. Elle est dans le film, cette scène ?

–          C’est ta première fois, je comprends. Mais ici, c’est comme ça que ça passe, kid. Viens, je sais comment te détendre.

Mac Williams sortit de sa poche un fin sachet d’une poudre blanche qui ne lui était pas inconnue. Missy, à l’agence Fashionista, lui en avait déjà proposé, mais il avait refusé. A quatorze ans, il ne voulait pas sombrer dans la dépendance. Et puis, il ignorait s’il serait capable de retenir son texte par cœur après avoir inhalé ça.

–          Viens, je te dis.

–          Euh, je préfère pas.

–          Ecoute, petit mec, ça fait vingt-cinq ans que je suis dans ce business. C’est pas un petit morveux qui va me faire la leçon. Tu sniffes ça, et on se reparle d’accord !

–          On ne peut pas faire la scène d’abord ?

–          Tu commences à me les gonfler, Corey. Des gosses comme toi, qui veulent tourner dans des films, ça coure les rues. Va pas t’imaginer que t’as un talent particulier. Tu fais ce que je te dis, ou je continue ce putain de casting avec le candidat suivant, c’est compris ?

Corey s’approcha avec hésitation du bureau en chêne massif sur lequel le producteur avait aligné deux rails de la substance blanche, pensa à ce qu’il pourrait faire de la liasse de Washington 100 qui tomberait dans son escarcelle s’il décrochait le rôle, puis s’exécuta à contrecœur.

–          Maintenant, suce-moi.

–          Mais ça tourne là, non ?

–          T’inquiète, c’est entre toi et moi. Mets-toi à genoux et arrête de pleurnicher. Comment tu crois qu’il marche, le business ? Tu crois que toi, un petit merdeux de quatorze ans, tu vas être capable de résister dans ce métier, d’incarner des rôles complexes, de te mettre dans la peau de tes personnages si tu suces pas une bite ou deux ? Tu dois apprendre à maîtriser tes émotions.

Corey hésitait vraiment, cette fois. Il pensait effectivement à claquer la porte : tout ça allait trop loin. Jamais il n’aurait pu s’imaginer qu’une carrière d’acteur dont il n’était même pas certain qu’elle aboutirait nécessitait de telles concessions. Mais, d’un autre côté, il était là, à présent. Il avait fait le voyage jusqu’à LA, et il avait promis à sa mère, qui l’avait poussé dans les bras du producteur dans l’espoir d’une carrière florissante dans le showbiz, qu’il ne baisserait pas les siens. Puis, la coke commençait à faire son effet…

–          Ouais, c’est ça, bien à fond, petite salope !

Corey suffoquait. Sa bouche de garçon de quatorze ans était trop étroite que pour pouvoir engloutir cet énorme engin qui se dressait devant lui comme un totem. Mais Mac s’agrippait des deux mains aux beaux cheveux roux qui ornaient son crâne d’ado à peine pubère, et le forçait à avaler sa viande avariée.

–          Je savais que ça te plairait. C’est dur au début, mais on s’y fait, non ? Y a pas un casté de ton âge qui a trouvé ça contre son goût. Bienvenue dans le business, petite pute !

–          Eugrrrll

–          Putain, tu vas me faire jouir ! Tiens, prends ça sur ta petite gueule ! Tiens, tiens ! Ouais ! Tiens ! Petit fils de pute, je savais pas que tu serais si bon. C’est pas grave, ton petit cul, ce sera pour la prochaine fois. De toute façon, Josh McTide, l’acteur principal du film, tient à faire ta connaissance. Tiens…

Le producteur tendit à Corey deux Washington 100, comme en guise d’avance sur son cachet.

–          C’est pour ta peine, boy. On est généreux, ici !…

____________

« Conspiracy Theory » ?

Lire : http://www.express.co.uk/posts/view/352527/Sex-abuse-rife-at-BBC-says-Ben-Fellows

http://pacificfreepress.com/opinion/12201-media-join-to-end-systemic-child-abuse.html

http://jerseyabusescandal.blogspot.be/2011/08/paedophiles-child-abuse-in-hollywood.html

Publicités
Catégories : Carnet de voyage, Expérimentations diverses non catégorisées, Philo de comptoir, Politique / Société | Étiquettes : , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :