Anvers : Goldberg, le gros « dealer », à la table du ministre de la justice ! (mix désabusé)

Murder Diamonds

« Omega Diamonds – Ecolo et le PTB dénoncent « une justice de classe » »

http://www.rtl.be/info/belgique/politique/1000703/omega-diamonds-ecolo-et-le-ptb-denoncent-une-justice-de-classe-

Liégeois VENDU !

«En faisant de la loi une caricature, nous accorderions une seconde chance aux meurtriers et emprisonnerions ceux qui font tourner l’économie et procurent de l’emploi. »

Diamond Chihuahua

Mine de diamants (Congo)

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/976895/2009/08/20/Dix-huit-morts-dans-l-eboulement-d-une-mine-de-diamants-au-Congo.dhtml

Omega Diamonds, A MUDDY CONSCIENCE !

Research Development Resources (OMEGA DIAMONDS)

Propriétaires bénéficiaires : Sylvain Goldberg, Noe Baltazar, Isabel Dos Santos

 ***

« Selon l’article “The Influence Peddlers” [Les Marchands d’Influence], du Centre pour l’Intégrité Publique (2002), [Research Development Resources (RDR) était] le plus important acquéreur de diamants en Angola durant la période de 1996 à 2000, avant que son pouvoir d’achat ne soit consolidé par le gouvernement [de ce pays] en un monopole contrôlé par ASCorp. [RDR] est une filiale angolaise d’OMEGA Diamonds, une entreprise qui appartient à Sylvain Goldberg. Il est prétendu que tant Noe Baltazar [ancien président d’Endiama, l’entreprise nationale de diamants de l’Angola] qu’Isabel dos Santos [fille du président « à vie » de l’Angola] étaient des actionnaires cachés de RDR, ce qui contribue à expliquer comment les entreprises contrôlées par Goldberg ont été incluses dans ASCorp, dans la mesure où il est supposé avoir poursuivi ses opérations de pots-de-vin à Baltazar et Dos Santos (la fille) par l’entremise de TAIS. »

Source : Banque mondiale (Initiative de Récupération des Capitaux volés)

http://star.worldbank.org/corruption-cases/node/18828

AS CORP

Présidents : Noe Baltazar, Isabel dos Santos

« Selon la « Diamond Industry Annual Review » [Revue annuelle de l’industrie diamantaire] (Partenariat Afrique / Canada, 2004), ASCorp [Angola Selling Corporation] fut fondée en 2000 afin d’accroître la conformité [de ses activités] avec les sanctions de l’ONU, en instaurant un système destiné à renforcer celui du certificat d’origine [des diamants] mis en place par l’Angola [alors en guerre civile], et à assurer que les diamants de l’UNITA [mouvement indépendantiste financé par les Etats-Unis, en pleine Guerre froide, qui a recouru à la violence massive jusqu’en 2002, avant d’adopter l’option diplomatique] n’y soient pas inclus. Les procédures [prévues] n’ont toutefois jamais été pleinement mises en œuvre. Elles firent l’objet d’un contrôle d’efficacité  permanent par l’ONU, qui conclut finalement, fin 2002, que « les contrôles existants sont très loin de répondre [aux exigences] qui avaient été envisagées pour la vente de diamants. » […]

Type d’activités illégales impliquant des agents du Service public : délit d’initié, détournement de fonds, corruption active, abus de pouvoir

Blanchiment d’argent : oui »

http://star.worldbank.org/corruption-cases/node/18615

Display of filth

Queen E's diamond jewelry

What a murder diamond is worth

Catégories : Politique / Société | Tags: , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :