« Une bonne guerre qu’il leur faut ! » … [18+]

Opération Castle Bravo, Iles Marshall, 01-03-54

Gare non pas au gorille mais au léopard persan, avertit la gazelle triomphante avec Dieu. Dieu, que ces Persans sont fourbes ! Résister à leur offensive de charme doit être le prime objectif de l’homme honnête (1). Olam Ha Ba, Olam Ha Ba, Olam Ha Ba ! Méfiance, car qu’il se confonde une fois davantage avec Olam Ha Ze n’est pas de l’ordre de l’impossible, l’entre-deux s’en faut ! Et, au besoin, l’homme honnête mais médiatiquement volage se verra assisté dans son opiniâtreté à ne prêter aucune oreille aux rusés barbus à la langue pourtant si suave par des censures répétées de la mauvaise parole obtenues par la coercition habituelle exercée sur les gentils par les coteries auto-fondées à faire souverainement la part des choses, qui argueront, sans coup férir mais le cou tendu, qu’il n’est que pure logique qu’à l’embargo sacré qui frappe les marchandises des réfractaires, et affecte ceux-ci par extension, ne saurait échapper la denrée d’information, tant convoitée par les esprits malins de l’extérieur, eux aussi, par conséquent, emberlificotés contre leur gré dans le désaveu excommunicatoire qui frappe l’islamique République, ainsi devenu anacyclique. La ligue anti-diffamation d’outre-Atlantique, faux nez local de la muselière lévitique à l’usage par trop répandu en nos contrées, sous le joug feutré de la ferrade des déviants de la parole, ne se félicite-t-elle pas, en effet, d’ « avoir contacté YouTube à propos d’inquiétudes quant à l’utilisation [dudit hébergeur] par Press TV comme canal pour l’antisémitisme omniprésent qui fait la marque de fabrique du média [dont question] » ? (2)

Gare aussi au chŏllima, pourfendeur impitoyable, paraît-il, de gourgandines de vies passées qui peinerait à assumer, depuis la dynastique succession, la pourtant peu probable dissolution morale dans laquelle, pubère, il se serait enferré. A l’aise, p’tit gars, serait-on enclin à lui susurrer : en Roumanie, à la fin du siècle dernier, dans le palais marbré aux salles de bain naguère réputées clinquantes d’arrogante orfèvrerie, ce serait, à en croire la curiosité morbide et circonstanciée de la génération précédente d’échotiers de la presse du monde libre, qui aimaient déjà à fourrer leur nez dans le glauque pour le seul plaisir de la chose, lorsque, le cas échéant, ils ne l’inventaient pas, une pornothèque entière que se serait aménagé le vieux, las, sans doute, des faveurs comptées que lui accordait la peu chaude bigote à l’hellénisme prénominal néanmoins avéré qui, un curieux mais déjà si lointain soir de pré-nativité, raide comme un piquet plus encore que les autres jours, finirait avec lui dans la fosse.

Laisse à flots couler le champagne, Jong, man : mieux vaut un bon missile, même rabougri, propulsé pile poil dans les excavations de l’une ou l’autre Katsumi du cru, toujours prête à servir, jamais périmée et, par-dessus le marché, friande de longues distances, qu’une apocalypse de frustrations… Avec un peu de chance, même ton pote Ryong Hae pourrait se joindre à la luxure : les ogives à têtes multiples, ces bombes-là en connaissent un rayon ! Certes, elles en font parfois un peu trop; on les aimerait plus sincères. Mais la perfection est-elle de ce monde ?…

Katsumi

Des gentlemen, voilà ce dont elles ont besoin, des Korean lovers (sans coke) qui suintent la maîtrise et qui comprennent qu’aller trop loin les dessert. Or, en toute franchise, cette nouvelle éjaculation grossière qui semble inscrite à l’agenda suite à l’apparente débandade occidentale face à la Syrie et que même Pékin, cette fois, juge de mauvais goût (3), ne constituerait-elle pas la goutte d’eau proverbiale ?…

Il en est d’autres, le tigre du Bengale et le faucon Shaheen par exemples, auxquels nul ne semble, en revanche, chercher noise. Ainsi, le Pakistan ne cesse d’accroître son arsenal d’armes nucléaires, et l’Inde, plus éloignée que jamais de son Père Fondateur, a mené un test holocaustique de longue distance pas plus tard que dimanche dernier (4) sans paraître susciter plus que de raison la sélective indignation belliqueuse qui, habituellement, agite en pareil cas les vertueuses chancelleries à l’origine de l’équilibre de la terreur. Les affinités électives respectives y sont sans doute pour beaucoup…

Il y a, enfin, le coup de pied de l’âne… En juin dernier, lui aussi Berliner d’un jour, Mister Cool, suant de grosses gouttes derrière son vitrage blindé, prononça un énième discours tout de verve et d’espérance : « aussi longtemps qu’existeront des armes nucléaires, nous ne serons pas en sécurité », conclut-il, à la manière de La Palice.

C’est que, réconfortés par la suprématie qu’ils ont acquise au fil des quelque septante tests grandeur nature qu’ils ont effectués sans vergogne aucune dans le périmètre des idylliques Iles Marshall au cours des années quarante et cinquante – qui trouvent leur plus sinistre illustration (à savoir la libération de 15 mégatonnes de TNT le premier mars 1954) à l’entame du présent article –, une suprématie forcément renforcée ultérieurement par la déglingue du rideau de ferraille, les Etats-Unis semblent avoir passablement négligé, ces quinze dernières années, la maintenance de leurs joujoux eschatologiques (classiques), au point que même les plus circonspects par rapport à l’existence hypothétique de Dieu pourraient devoir à ce dernier une fière chandelle, tant il semble s’être fallu de peu – tantôt une puce électronique déficiente, tantôt un logiciel de communication obstiné (5) – pour que les sbires de la grande muette de l’oncle Sam ne soient en mesure de mener in situ les analyses médicales conduites à dessein, jusqu’alors, sur le bétail dévasté de cobayes polynésiens, dans la foulée des orgiaques déchaînements d’énergie issue d’ogives produites par milliers, qu’eurent à expérimenter ceux-ci à la chaîne (6). Juste retour des choses ?…

Project 4-1

Ces tests ne furent l’apanage de personne : les Soviets ont fait de même – jusqu’à 456 fois – aux confins du Kazakhstan, dans la région de Semipalatinsk, depuis les années cinquante. Quant aux Frenchies – pour nous limiter ici à ces exemples – ce sont également les paradisiaques atolls océaniens qu’ils avaient dans leur ligne de mire… jusqu’au milieu des années nonante !

A ce jour, 183 pays ont signé le traité qui bannit les tests nucléaires, 159 l’ayant ratifié. « Nous devrions tous nous rappeler le terrible coût des tests nucléaires », indiquait il y a peu le secrétaire-général de l’ONU. C’est qu’outre les dégâts directs qu’elles occasionnent, ces petites particules du diable se laissent charrier autour du globe par des courants et des masses d’air qui permettent à chacun d’y goûter en des doses bien plus élevées et en des textures bien plus militarisées que celles naturellement présentes.

C’est dans la symbolique que se lit le coup de pied de l’âne évoqué : ce dimanche, à peine clôturées les cérémonies de la Journée mondiale de la Paix – autre ironie en soi –, la glorieuse nation à la bannière étoilée entreprendra en effet le lancement d’un missile balistique intercontinental destiné à s’échouer une fois encore – sans sa cargaison, cette fois – dans les damnées Iles Marshall. Pas un mot de ces festivités-là dans la presse libre : il aura fallu l’honnie Press TV et un journal pakistanais indépendant en ligne pour l’apprendre (7) !!!

C’est par les mêmes biais, couplés à des cris d’indignation de militants pacifistes et anti-nucléaire (8) tels que les avocats du Lawyers’ Committe for Nuclear Policy (LCNP) que les veaux occidentaux seront informés, par ailleurs, de la programmation d’un second (un deuxième ?) test états-unien similaire, prévu, quant à lui, pour le 26 septembre prochain, jour où se déroulera à l’ONU une réunion au sommet, prévue de longue date, sur la thématique… du désarmement nucléaire !

Que ne voilà une explosion de cynisme doublement retentissante, de nature à amener, en ces temps d’espionnage ami tous azimuts qui contraignirent Belgacom à déposer plainte contre la NSA avant que ne soit établi que, dans son cas, c’est l’oreille de Londres qui était en cause, les coqs et les lions de pacotille du pays plat à – rêvons un peu – relire les clauses du contrat qui lie la Belgique à l’OTAN (donc aux Etats-Unis) quant aux faux mystères de la base de Kleine Brogel, à la lumière de l’incident qui permit à la Royal Air Force britannique de se rendre compte, au début des années quatre-vingt, que le maître d’outre-Atlantique et lui seul pouvait, en principe à loisir, déclencher le lancement de missiles nucléaires entreposés dans des pays alliés. (9)

On n’est jamais mieux servi que par soi-même !

____________

(1) Source : http://www.jpost.com/Diplomacy-and-Politics/Israel-pushes-world-not-to-be-deceived-by-Rouhani-as-he-takes-charm-offensive-to-US-airways-326582

(2) Source : http://blog.adl.org/international/irans-anti-semitic-press-tv-now-live-streaming-on-youtube

(3) Lire : http://missilethreat.com/us-us-china-oppose-north-korea-nuclear-test-2/

(4) Source : http://www.reuters.com/article/2013/09/15/us-india-missile-idUSBRE98E03L20130915

(5) Sources : http://www.politico.com/story/2013/09/neglecting-our-nukes-96854.html?hp=r5

http://www.bostonglobe.com/opinion/2013/08/26/nuclear-tipped-missiles-posed-for-nightmare-holocaust/VZ3KQOUsAUFm4qfuchjmCI/story.html

(6) Sources : http://en.wikipedia.org/wiki/Project_4.1

http://en.wikipedia.org/wiki/Marshall_Islands

http://en.wikipedia.org/wiki/Compact_of_Free_Association

http://tvnz.co.nz/world-news/marshall-islands-fight-more-nuclear-tests-compo-5585385

(7) Lire : http://www.presstv.ir/detail/2013/09/20/324985/us-to-test-nukes-on-nuke-disarmament-day/

http://www.dailytimes.com.pk/default.asp?page=20139\20\story_20-9-2013_pg4_11

(8) Lire : http://org2.salsalabs.com/o/6357/p/dia/action3/common/public/?action_KEY=15351

http://lcnp.org/disarmament/nuketesting/strake_declaration.htm

http://oneworld.org/2013/09/17/obama-urged-to-cancel-provocative-missile-tests/

(9) Source : http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/defence/10213524/Locks-on-nuclear-missiles-changed-after-launch-key-blunder.html

Lire par ailleurs : https://yannickbaele.wordpress.com/2013/08/01/mission-to-uranus-la-decadence-du-complexe-militaro-industriel-occidental/

Catégories : Politique / Société | Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :