Archives mensuelles : janvier 2016

L’Etat de Business

C’était en 2007, si mes souvenirs sont bons. Le Congrès des Verts européens avait, pendant un week-end, investi le Parlement européen de Bruxelles. Parmi les intervenants dans la salle, une députée italienne avait averti : « dans mon pays, nous ne connaissons que trop bien le phénomène mafieux. Or, de plus en plus, le fonctionnement des institutions européennes prend des tournures mafieuses. Il n’est pas trop tard pour réagir, mais il est temps ». Las ! La députée fut sifflée, ses propos réprouvés, par une grande partie de l’assistance.

Depuis lors, le groupe des Verts semble s’être repris, qui, après quelques tergiversations, dues pour l’essentiel à un vieillard qui avait naguère récupéré de loin le mouvement des barricades et n’a cessé, par la suite, de se défroquer devant le marché, déclarant récemment dans la matinale radio où l’a parachuté son incommensurable sagesse (des réseaux) qu’Obama, ces huit dernières années, avait « presque réalisé un sans faute », exige désormais l’abandon du TTIP sous sa forme actuelle.

Négociation opaque confisquée par quelques groupuscules patronaux, impossibilité pour les représentants réputés du peuple d’amender le texte final, inclusion d’une clause déterminante (quelle que soit la forme de la pilule à avaler) qui verrait des avocats véreux se ceindre occasionnellement de l’hermine (1) coutumièrement dévolue, dans une civilisation antique dont seuls subsistent les vestiges, au Troisième Pouvoir, afin de défendre, face aux vilains Etats supposés garants de l’intérêt public, les intérêts fictionnels de la pègre, dans un vaste mouvement de virtualisation des prestations contigu à celle de la masse monétaire : quoi de plus mafieux que ce traité en puissance, tout droit sorti des décombres des temples d’une certaine franc-maçonnerie moribonde à laquelle la finance a fait perdre le nord ? La députée italienne était visionnaire : qu’elle est resplendissante, la nouvelle cathédrale en construction !

Trop contents d’y pouvoir frétiller, les petits cadres intermédiaires qui louent les vertus de ce bocal, qu’ils perçoivent comme un horizon, semblent satisfaits de leur condition : manager-plancton ! Pour les inexistants, les rebelles, comme pour les lucides, en revanche, toute jouissance est réprimée. Le clergé du marché y veille, qui les presse sans fin au nom de ses profits escomptés !

Mais cette régression s’inscrit dans une tendance plus vaste, qui vise, au détriment des principes les plus élémentaires, à sacraliser tout ce qui relève de cette saloperie de business. Elle trouve son écho notamment dans le deal qui devait être conclu avec la mafia diamantaire anversoise mais semble aujourd’hui avorté (2), dans la directive européenne sur le secret des affaires (dite « directive OMERTA »), en cours d’examen (3), ou encore dans l’hésitation à entamer des poursuites judiciaires à l’encontre de gangsters d’entreprise par crainte de conséquences sur la masse salariée que ces derniers ont la charité d’exploiter.

Rapidement, le big business devient ainsi une caste à part, intouchable, pour le bonheur de laquelle des lois nouvelles sont rédigées sur mesure, souvent à sa propre instigation (4), des lois existantes qui protègent ou renseignent les citoyens/consommateurs mais lui déplaisent sont abrogées (5), des propositions de lois nécessaires demeurent dans les limbes, et à laquelle le droit civil ne s’applique que si la partie demanderesse est suffisamment riche et/ou persévérante que pour résister aux pressions financières qui découlent des innombrables coups tordus procéduriers concoctés par des cabinets d’avocats surpayés dont c’est la spécialité, le droit pénal excédentaire ne s’applique qu’en cas de règlement de comptes au sein du milieu, ou de recours à des boucs émissaires qui sont autant d’écrans de fumée (Kerviel, par exemple), et un nouveau droit commercial d’opérette, dont l’architecture se substitue aux tribunaux classiques et dans le cadre duquel juge et parties sont interchangeables, confère un pouvoir aussi inédit que périlleusement illimité.

L’Etat d’urgence, qui, après l’adoption de la loi dite de surveillance, marginalise plus encore, pour le commun, le pouvoir judiciaire en matière strictement pénale, accompagne cette régression. Si son alibi est d’empêcher de nouveaux attentats, celui-ci présente un avantage moins avoué : préparer la plèbe à l’ordre nouveau : l’abolition de l’Etat de droit au profit du despotisme éclairé de ce XXIe siècle, l’Etat de Business !

Dans l’imbuvable soap-opera Suits, qui narre, de manière parfois ubuesque, le quotidien frelaté et arrogant des employés d’un cabinet d’avocats d’affaires du même acabit que ceux qui ambitionnent de régir demain les destins des Etats et des serfs dont la sueur serait vouée à indemniser le néant, le sage cherchera en vain quelque substance. Tandis qu’il s’esclaffera à la vue de cet essaim de pucerons qui n’ont de cesse, au dam des hommes, de se la jouer dans un petit coin d’univers, il fera dérision de la fausse sagesse qui fait dire à un quinqua licencié, échoué sur un banc public, que « l’important n’est pas la quantité d’argent que l’on gagne, mais ceux avec qui on le dépense ». En d’autres termes, l’important n’est pas l’argent, mais l’argent : faiblesse obstinée de l’âme amerloque !

_____________

(1) http://pmaf.org/s-informer/nos-campagnes/fourrures.html?gclid=COXE1IDExsoCFUa4GwodR8UI4A

http://www.fourrure-torture.com/

http://www.jeneportepasdefourrure.com/wp/

https://www.lush.ca/Combattons-le-commerce-de-la-fourrure/article_make-fur-history,fr_CA,pg.html

(2) Source : http://trends.levif.be/economie/politique-economique/les-flops-fiscaux-du-gouvernement-michel/article-normal-444183.html

(3) Sources et commentaires : http://register.consilium.europa.eu/doc/srv?l=EN&f=ST%209870%202014%20INIT

https://polcms.secure.europarl.europa.eu/cmsdata/upload/1392a228-a9b1-4860-b725-a52325da631b/VL-2013_0402%28COD%29_Trade%20secrets_LZ_Le%20Grip_final.pdf

http://corporateeurope.org/power-lobbies/2015/06/first-key-mep-vote-eu-trade-secrets-directive-improved-language-problem-solved

https://www.occrp.org/en/daily/4616-eu-directive-to-protect-trade-secrets-threatens-work-of-investigative-journalists

(4) Exemple : http://corporateeurope.org/lobbycracy/2013/11/belgian-mep-lobby-amendments-scandal

(5) Exemple : http://www.foodsafetynews.com/2014/10/wto-rules-against-country-of-origin-labeling-on-meat-in-us/

_____________

Lire aussi : http://www.bfmtv.com/societe/marc-trevidic-on-est-entre-dans-un-etat-qui-veut-sortir-du-judiciaire-942538.html

http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2016/01/15/etat-d-urgence-la-cour-de-cassation-marque-ses-graves-reserv-925340.html

http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/12/09/le-gouvernement-envisage-des-centres-de-retention-pour-les-personnes-fichees-s_4827979_3224.html

Catégories : Politique / Société | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Saloperies de tarlouzes !

Parmi les coupures de presse du jour qui ont attiré mon attention, il y avait celle relative à ce zinnia qui a miraculeusement éclos dans l’espace (1). Quoi de plus poétique, en effet, que le pied-de-nez de cette frêle créature à l’environnement le plus austère qui soit ? Quoi de plus exemplatif du progrès de la vie en cette ère de déclin industriel ? C’est sans doute l’une des premières étapes d’un cycle qui connaîtra son apothéose dans la première fertilisation humaine accomplie dans le grand vide, qui, défiant la gravité, portera son fruit : le premier apatride d’un genre nouveau. Sans attaches et véritablement cosmopolite, il ou elle deviendra le symbole d’une humanité nouvelle…

Sur la vieille Boule entre-temps, les préoccupations en matière de filiation sont plus terre à terre, mais non sans conséquences : tandis que la CEO (Garde à vous !) de l’entreprise Child Focus déplore, dans la traque aux pédoprédateurs (2), la résurgence d’une léthargie (3) dont on pouvait espérer, pourtant, que la révélation des dysfonctionnements de naguère, qui n’étaient sans doute qu’alterfonctionnements, avait eu raison, les foires aux mères porteuses pour gaies crapules battent leur plein dans la capitale de l’Europe, de manière plus ou moins clandestine.

En effet, après un premier ballon d’essai en mai dernier (4), ce sera au tour de l’entreprise Baby Bloom de proposer, dans deux semaines, aux homos dégénérés qui ont des thunes (car c’est à eux que s’adresse l’événement) des bébés sur mesure (5). Comme pour une rave illégale, les intéressés devront au préalable s’être annoncés sur le site Facebook de ladite entreprise pour que leur soit communiqué au dernier moment le lieu de la foire.

Baby Bloom, dont l’usine est sise à Las Vegas, se targue, sur ses sites internet israélien (6) et grand-breton (7), de gérer avec ses clients la totalité du « processus de production », qu’il s’agisse de produits sur mesure ou, pour les paumés parmi les fortunés, de « produits préconçus traditionnels ». Cerise sur le gâteau : des « solutions de 40 % moins chères » qu’auparavant. Une fois l’acompte versé, les entretiens de préfabrication entre mères porteuses et clients se déroulent via Skype.

Damien Saez

La culture de l’objet est à son acmé, et si actuellement, dans les collèges huppés, les marques de vêtements ou les gammes de voitures des parents sont essentielles dans la reconnaissance des pairs, ce seront Gonzague et Aurélien eux-mêmes qui, demain, seront transformés en produits de marque :

– Moi, je suis Baby Bloom. Et toi ?
– Pierre Bergé Inc.
– T’as coûté combien ?
– 100.000 $ avec une ristourne de 10 % parce que j’ai des cheveux bruns alors que j’avais été commandé avec l’option ‘blond ‘.
– Cent mille ! LOL, minable ! Moi, c’est un million, full options.

Lorsque les fous furieux du Treize-Novembre ont mitraillé des terrasses et une salle de concert, c’est, ne cesse-t-on de nous répéter, à nos valeurs et à notre mode de vie qu’ils s’en sont pris. Il serait temps, enfin, que l’on donne corps à ces concepts, car si nos valeurs épousent celles de Baby Bloom – en d’autres termes, si la foire prévue fin janvier se déroule avec l’assentiment tacite des autorités publiques – et si cette commercialisation odieuse du corps de la femme et cette réification du petit d’homme pour la satisfaction narcissique d’un ramassis d’ordures se poursuivent sans encombre, il ne faudra pas s’étonner que certains continuent, avec grand fracas, de vouer ces valeurs aux gémonies.

En 1969, les émeutes de Stonewall avaient bénéficié à l’ensemble de la communauté homo. Elles furent menées par une poignée de libertaires sans le sou qui s’étaient soulevés contre l’étreinte étouffante d’un système moral totalitaire. Aujourd’hui, la même communauté est, par association, menacée dans son ensemble par quelques pourritures friquées qui nous rappellent, si besoin était, qu’il n’est rien de plus barbare que l’argent.

La kalach’ peut être le destin des seconds, et si tel est le cas, je ne les pleurerai pas, mais c’est surtout à ce gosse déboussolé que je pense, ce gosse qui, dans quelques années, après que papa 1 et papa 2 se seront séparés, annoncera sur Skype, ayant appris de la bouche de papa 1 quelle est sa valeur marchande, son suicide prochain !

_______________

(1) Source : http://www.sciencesetavenir.fr/espace/exploration/20151118.OBS9748/des-fleurs-pour-2016-le-programme-de-l-iss.html

(2)

Confirmation

Cher internaute,

Vous venez de faire un signalement au point de contact stopchildporno.be concernant du contenu suspect (pédopornographique) sur internet. Nous accusons bonne réception de votre envoi et traitons votre signalement sous la référence : « CFNA02915 ».

L’information sera transmise au service spécialisé de la police fédérale qui va l’analyser.

Nous attirons votre attention sur le fait que seuls les services de police sont habilités à enquêter (Loi sur la fonction de police & Art. 8 du Code d’Instruction Criminelle). De plus l’Art. 383bis du Code Pénal interdit la possession et la distribution, sous quelque forme que ce soit, de matériel à caractère pornographique impliquant ou présentant des mineurs d’âge.

Si vous nous avez donné votre adresse e-mail, vous serez informé des résultats de votre signalement en consultant notre formulaire de feed-back en ligne.

Vous trouverez toutes les informations utiles sur :

http://reports.stopchildporno.be/

Nous vous remercions de la confiance accordée à notre association.

L’équipe de stopchildporno

Confirmation

Cher internaute,

Vous venez de faire un signalement au point de contact stopchildporno.be concernant du contenu suspect (pédopornographique) sur internet. Nous accusons bonne réception de votre envoi et traitons votre signalement sous la référence : « CFNA06275 ».

Confirmation

Cher internaute,

Vous venez de faire un signalement au point de contact stopchildporno.be concernant du contenu suspect (pédopornographique) sur internet. Nous accusons bonne réception de votre envoi et traitons votre signalement sous la référence : « CFNA06276 ».

(3) Source (NL) : http://www.demorgen.be/binnenland/child-focus-pedofielen-moeten-sneller-aangepakt-worden-b28e9fb3/

(4) Sources : http://www.lalibre.be/actu/belgique/bourse-des-meres-porteuses-a-bruxelles-une-deputee-sp-a-parle-de-traite-d-etres-humains-554495ed3570fde9b305650a

http://www.lalibre.be/debats/opinions/bebe-a-vendre-120-000-une-organisation-en-fait-la-pub-au-siege-du-gouvernement-bruxellois-55446b7035704bb01c13cb51

(5) Source (NL) : http://www.hln.be/hln/nl/957/Binnenland/article/detail/2588105/2016/01/18/Bedrijf-verkoopt-baby-s-aan-Belgische-homopapa-s.dhtml

(6) Source : http://www.babybloom.co.il/en/gay-surrogacy/

(7) Sources : http://www.babybloom.org.uk/

http://babybloom.org.uk/wp-content/uploads/principals-uk.pdf

_______________

Lire aussi :

https://yannickbaele.wordpress.com/2013/01/19/mariage-homosexuel-et-filiation-au-dela-des-slogans-et-des-arriere-pensees/

https://yannickbaele.wordpress.com/2013/01/18/pierre-berge-la-nausee/

Catégories : Politique / Société | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.