Terroristes congénères,

Mine de rien, cela fait plus de deux mois que vous n’avez plus, en ces contrées, donné de vos nouvelles. Attendu qu’approche l’été et que laisser ivoirins cafres, basanés adoucis, le passer au nord à se prélasser sans que ne retentisse encore, comme en écho à vos propres vicissitudes (où est-ce à votre ennui ?), la tendre mélopée des déflagrations célestes par laquelle vous égayez nos soirs comme nos matins, comment ne pallier cette lacune sévère, ne pas reprendre le contact ?

Cependant que sibyllins, dans quelqu’arrière-boutique, sous le regard distant mais omniscient d’argus alliés, à cette cause supérieure vos brillants artificiers s’affairent, c’est leur ultime prière qu’entament aoûtiens par la stricte urgence de juillet affolés.

Mais précipitation est mauvaise conseillère, les sages qui vous guident ne le savent que trop bien. Préférez-lui la procrastination, tant, comme l’énonce l’adage, se hâter de mourir ne sert souvent à rien, c’est à point qu’il faut pouvoir jaillir. Explosez l’esprit leste, combattants de lumière, âmes saintes, giclez dans la durée. Et tout breuvage indigeste faites-nous plaisir de garder en votre sein.

Cueillez aujourd’hui, cousins, ce qui ne peut attendre, reportez à jamais ce qui ne peut perdurer…

Solar Quest, Singtree

Publicités
Catégories : Lettres ouvertes des plus surréalistes... | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :