Désaveu de l’élite ?

Chacun est-il en mesure de s’imaginer à quel infâme niveau s’abaisserait une justice privatisée par un pool d’avocats mafieux interchangeables ?

Chacun est-il en mesure de s’imaginer le destin de l’Etat de droit, le destin de la Cité, et celui des hommes qui la composent,  si toutes les lois venaient à être rédigées ou effacées par injonction extra-populaire ?

Chacun est-il en mesure de s’imaginer ce que signifierait d’aller travailler pour payer de sa sueur et de son insatisfaction le « profit escompté » des multinationales du racket ?

Chacun est-il en mesure de percevoir la véritable nature du projet exclusif ainsi concocté ? Le pivot civilisationnel dont l’hologramme se donne à voir dans toute sa laideur ? Le glacis social et le recul sans appel qu’il implique ?

Et tous, pourrions-nous même concevoir un jour de pardonner à la sous-caste de traînées qui cherche à l’imposer au forceps son reniement suicidaire ultime ?

Ce n’est pas une élite. Pour ceux à qui convient l’expression ‘corps social’, ce sont ses matières fécales qui par Dieu ignore quelle ruse se sont hissées à son sommet. De là-haut, c’est bien sûr sur Jaurès, mais  aussi sur Montesquieu, sur Platon et Aristote réunis, et plus largement sur tout ce qui fait et a fait civilisation, qu’elles répandent cyniquement leur despotique fumier.

Ce n’est pas une élite. C’est une secte qui s’est détachée de l’Humanité et en a fait abstraction.

Ce n’est pas une élite. C’est un ramassis d’égos monstrueux, arrogamment hérités ou cooptés par soumission, dont le projet nihiliste tourne le dos à deux siècles de progrès social, et à toute la maturation historique de l’espèce humaine elle-même.

Ce n’est pas une élite. C’est un naturalisme bâtard obsessionnel qui ne se connaît aucune limite, au moyen duquel une poignée de parvenus, au nom du Réel fait Nature, réinventent l’obscurantisme.

Ce n’est pas une élite. C’est une petite armée d’automates cyniques au vocabulaire étriqué et à l’imaginaire béant qui se meuvent au rythme d’une horloge détraquée.

Toujours, ce sont « les gens peu formés » qui ont péri dans les guerres déclarées par « les gens éduqués ». Et toujours, pour pouvoir les mener, guerre n’étant jamais que concurrence livrée à l’extrême, ce sont ces derniers qui ont privé les premiers d’éducation.

Parmi ces matières fécales du naturalisme nouveau, au sein de cette secte, de ce ramassis d’égos, de cette petite armée d’automates, certains éléments toutefois parviennent encore à s’étonner qu’ils soient copieusement haïs ! Et d’autres s’irritent du fait que cette haine profonde puisse être le fruit de la raison ! Du fait qu’elle puisse constituer le dernier souffle de l’Humanisme !!!

Il faut tirer la chasse, faute de quoi la chasse aux imposteurs sera ouverte. Et elle sera sanglante… Alléluia !

 

_____________

http://www.marianne.net/alain-minc-brexit-c-est-victoire-gens-peu-formes-les-gens-eduques-100244028.html

Catégories : Philo de comptoir, Politique / Société | Tags: , , , | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :