Joue avec Stéve et Vladoche…

1/ Vladoche prétend que Stéve a envoyé des F16 bombarder des civils à Alep les 17 et 18 octobre. Quelle est ta réaction ?

a/ C’est bien son genre, ça : à défaut de Wallons…

b/ Il manque pas d’air, Vladoche !

c/ Si c’est pas nous qui le faisons, ce sera quelqu’un d’autre. Alors, autant que ce soit nous, non ?

d/ Qu’il donne les noms, et on verra.

e/ Ouais, peut-être, mais le commandement suprême, c’est qui ?

 

2/ Pour appuyer son accusation, Vladoche a envoyé à Stéve par courrier diplomatique les numéros de série des avions dont les pilotes se seraient rendus coupables de ces crimes. Oui, mais voilà : Stéve affirme que ces numéros ne correspondent à aucun F16 belge. Ces numéros-ci, il les a appris par cœur dès son entrée en fonction.

a/ Qu’est-ce que tu veux qu’il dise. Il va quand même pas dire : « c’est nous, sorry ». Y aurait des indemnités à payer.

b/ C’est l’Etat takfiriste (E.T.) qui, en guise de représailles à la reprise de Mossoul (« moule », en arabe), s’est emparé des deux F16 belges, dont les pilotes roupillaient sur le tarmac, épuisés par les semaines de quarante-cinq heures voulues par la réforme Peeters, un affront que la Grande Muette s’est bien sûr empressée de démentir. Vladoche a donc vu juste, mais comment pouvait-il savoir que les pilotes n’étaient qu’à moitié belges ?

c/ Sacré Vladoche, toujours une longueur d’avance ! Chez Stéve, on rechigne à l’admettre, mais l’action « cornes d’abondance » a été initiée comme alternative à une contribution belge accrue au budget de l’OTAN, pour montrer que nous aussi, on sait le faire.

d/ C’est intentionnellement que Vladoche a envoyé à Stéve des numéros de série erronés.

 

3/ Dans l’hypothèse où cette dernière option serait la plus proche de la vérité, les numéros de série de Vladoche correspondent…

a/ à certaines des ogives nucléaires U.S. empilées à Kleine Brogel : « don’t worry, if there’s hell below »…

b/ aux cuves des réacteurs de Doel 3 et Tihange 2 : bis repetita non placent

c/ à une poignée de slips Abanderado tachés que le prédécesseur de Stéve a malencontreusement laissés traîner dans une chambre d’hôtel new-yorkaise après ses entrevues nocturnes avec Petraeus, qui lui y donnait des cours…

d/ à des avions de ligne commerciaux.

 

4/ Si tel est le cas, pourquoi Stéve ne met-il pas publiquement cette odieuse tentative d’intimidation de Vladoche sur la place publique ?

a/  Parce qu’il n’a pas compris le second degré, pardi ! Ils sont comme ça, à la NVA…

b/ Parce que le faire impliquerait de lever un coin du voile qui recouvre la guerre aéronautique secrète que se livrent est et ouest depuis deux ou trois ans, et que la NVA hait le complotisme.

c/ Parce qu’après le crash entre un avion qui décollait et un autre qui atterrissait à Zaventem-National, évité de justesse au début du mois, la Belgique a montré à quel point elle était vulnérable aux interférences étrangères dans ses ondes nationales.

d/ Parce que Stéve a une autre carte à jouer : la levée unilatérale par la Belgique de l’embargo contre la Russie, que réclament à cor et à cri les producteurs de pommes hesbignons.

 

5/ A supposer que Vladoche ordonne à ses avions de tirer sur d’autres F16 belges fantômes, l’OTAN serait-elle statutairement obligée de soutenir Stéve ?

a/ Clair ça : bring it on !

b/ Faut voir, parce que Stéve lui-même bombarde un pays où il n’est pas le bienvenu, enfin pas tout à fait, mais un peu quand même, encore que pas vraiment…

c/ Ecoute, je vais te dire un truc : force, beauté, sagesse, fieu ! Et elle est où, la force de l’Europe ? Elle est nulle part. Nulle part elle est, tu m’entends ! Alors, si la peur de Dieu (en l’occurrence Vladoche) peut enfin aligner l’ouest de l’Europe sur son est précurseur, et fortifier le vieux continent au point qu’il s’inscrive dans une nouvelle course aux armements, ça sera toujours ça de pris, non ? C’est pas Denise qui dirait le contraire…

d/ Comme le dit un vieux proverbe flamand, « hoe meer gekken, hoe meer we lachen ».

 

6/ F.A., probablement financé par Gorbatchov, a déjà averti : l’expansionnisme belliqueux des E.-U.A. et l’arrière-garde extrémiste qui en est le fer de lance sont en train de créer des foyers d’instabilité aux quatre coins du monde, poussant notamment la Russie dans ses derniers retranchements, ce qui pourrait nous mener à WW III…

a/ « Black Hole sun, won’t you come… »

b/ Quel crédit accorder à ce personnage, voyons ?!

c/ They’re America, come on : they own the finish line…

d/ Duck and cover…

Publicités
Catégories : Expérimentations diverses non catégorisées, Uncategorized | Poster un commentaire

Navigation des articles

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

%d blogueurs aiment cette page :