Archives d’Auteur: Yannick Baele

À propos de Yannick Baele

Pour plus de détails (notamment quant aux conditions de reproduction du contenu du présent blog) cliquez sur l'onglet tout en haut de l'écran...

Faut pas lui en vouloir; le mec, il y peut rien : il est juste pas à la hauteur, c’est tout…

Publicités
Catégories : Catégorie 0 | Poster un commentaire

You’re not wanted, Biden. Fuck off !

“The definition of insanity,” Einstein didn’t say, “is doing the same thing over and over again, but expecting different results.”

https://theintercept.com/2019/03/21/joe-biden-2020-hillary-clinton/

Catégories : Catégorie 0 | Poster un commentaire

 

Catégories : Musiques | Poster un commentaire

Puis ils feignirent de regretter les « Gilets jaunes pacifiques »…

 

Catégories : Catégorie 0 | Poster un commentaire

« Is France becoming a police state ? »

Yes, it is, say 89 % of the listeners…

Catégories : Politique / Société | Poster un commentaire

Careful, man… They’ve totally lost it !

“Several journalists [deliberately] arrested or injured during Act 23 of the Yellow Vests”

https://francais.rt.com/france/61247-plusieurs-journalistes-arretes-ou-blesses-acte-23-gilets-jaunes

Catégories : Politique / Société | Poster un commentaire

Une illustration (exobiblique)…

« là où tous semblent à la recherche » : il n’y a à ce « tous » que des antécédents féminins.

« puisque question m’est posée » : tournure qui pourrait traduire un complexe de cour

« n’était pas rendue publique » : rendre public = action ponctuelle et unique ; époque = période plus ou moins longue > ‘n’était pas publique’ ou ‘n’avait pas été rendue publique’

« sans ne jamais le révéler » : double négation

« se présentent face au suffrage »

« se corrompt par l’absence d’égalité dans l’accès à l’information, et aux conditions » : ‘l’absence d’égalité aux conditions’ ? ‘l’accès aux conditions’ ?

« La réponse à cette question est évidente et devrait s’imposer à tous » : top argument !

« en faisant un usage politique » / « par là-même » : redondant au sein de la même phrase

« en faisant un usage politique, au détriment de notre système démocratique, de leur relation » : pfff ! (et ça vient te parler de rapport au mot et à la langue et de mouvement sensible… cf. infra)

« la révélation de cette donnée médiatiquement » : lourdeur > ‘la révélation (médiatique) de cette donnée’

« est une saleté » : top argument (de mâle blanc dominant) ! By the way, qu’est-ce qu’elle pense, maman, dans une perspective lacanienne, de la récurrence de ce mot sous ta plume ?

« tant il est évident » : top argument !

« sans n’avoir pour autant » : double négation

« prétendre que faire autrement […] de ces exploitations » : faire autrement ou procéder ainsi ? Charabia incompréhensible !

« qu’en faisant utilisation […] depuis un an » / « affaiblissaient » : concordance des temps !

« leur prétention à une protection de leur intimité qui y était exposée » : ce n’est pas leur intimité qui y était exposée qu’ils souhaitaient protéger, mais leur intimité > de l’importance de la virgule !

« qui serait plus étendu selon eux » : où est la démonstration de ce qui est avancé ?

« atteignant à » : ‘attentant à’ ! (ou ‘contraires à’)

« d’un pur intérêt personnel, qui plus est injustifié » : qui est mieux placé que les intéressés pour estimer si un intérêt personnel est justifié ou non ? > ‘qui plus est inique’

« Personne ne devrait le soutenir ni l’accepter » : top argument !

« d’ouvrir à la voie à ceux » : préposition superfétatoire !

« l’est d’autant plus, d’autant plus que » : !!!

« les discriminations […] il faut lutter » : les « politiques publiques » sont donc seules en cause ?

« pour quiconque appartenant » : ‘pour quiconque appartient’ !

« de servir […] afin de servir » : really ?

« lorsque cela est fait » : cf. « puisque question m’est posée »

« ne peut que me débecter » : top argument !

« De Genêt à […] n’a jamais craint d’explorer les rapports de marginalité que lui imposaient des sociétés violemment discriminantes » : hum hum…

« à notre pensée » : ‘évidente tant elle me débecte’ ?…

C’est celui qui dit qui est ! Ah… et, au passage, les RG cocheront les cases adéquates (actif/passif) sur les fiches des intéressés, histoire de combler tous les trous, n’est-ce pas… Outre qu’on ne revendique pas impunément une politicité (Ils ont pas une belle-mère dans un cabinet quelque part ?), le public a le droit de savoir ! Et d’ailleurs, il y a beaucoup d’appels au standard pour demander si leur amour est véritable… Parce que Lagardère, maintenant, on sait que c’est pour la chatte et les loches, hein…

Catégories : Catégorie 0 | Poster un commentaire

Mais il a raison, mon vieux. C’est proprement affligeant !

Et c’est pas mon amour des oligarques qui me le fait dire. Quant à la langue uniquement, si tel est le résultat d’une fréquentation assidue des plus grandes écoles françaises, tu es l’illustration resplendissante de ce que tu conspues, l’ami : leur déliquescence. Aucune élite véritable telle que tu en appelles de tes vœux — car tu conspues aussi l’anarchisme, n’est-ce pas ? — n’y trouverait matériau d’une quelconque élévation sociale, et aucun roturier qui en serait l’auteur ne pourrait espérer d’elle la moindre grâce. Si, en revanche, ce langage torturé n’est qu’une autre façon de tourner en dérision l’imposture que tu décris, dont tu te serais par conséquent, conscient des risques, fait une incarnation assumée, le narcissisme et l’arrogance comme compagnes, ton entreprise relève d’un coup de maître, qu’il conviendrait alors de saluer comme tel…

Catégories : Catégorie 0 | Poster un commentaire

Messe pascale

« Vous ne serez plus jamais capable d’amour, d’amitié, de joie de vivre, de rire, de curiosité, de courage, d’intégrité. Vous serez creux. Nous allons vous presser jusqu’à ce que vous soyez vide, puis nous vous emplirons de nous-mêmes. »

George Orwell, 1984

https://intrgalaktiklyon.wordpress.com/2011/05/29/eloge-de-yasmine-et-mohamed-a-lattention-de/

https://yannickbaele.wordpress.com/2017/10/17/es-ist-verboten-zu-sein/

Dans le suicide, il n’y a que deux choses qui comptent : l’efficacité et l’absence de douleur.

Pigeon que celui qui se balance de son balcon et survit à sa chute, amoindri et dépendant.

Pourquoi, dans cette perspective, les flics jouiraient-ils d’un privilège ? Pourquoi, si l’on excepte les autres détenteurs d’armes à feu légales, seraient-ils les seuls à pouvoir accomplir dans le lieu de leur choix, sans paramètre extérieur à leur propre volonté souveraine, sans prérequis administratif, sans permission à quémander, avec la certitude du travail bien fait et de l’instantanéité de la délivrance, l’action ultime qui relève du droit fondamental de disposer de sa propre vie ?

Quelle est cette société sadique dans laquelle l’humanité est devenue invivable, qui nous fait payer pour des choix et des écarts qui ne sont pas les nôtres, qui érige le mal-être en vertu cardinale, cette société dantesque de grouillants désabusés par l’abus, que seule unit la souffrance, et dont il ne serait possible de se dégager, parce que tel est ce que prescrivent les résidus idéologiques d’un appareil religieux dictatorial, qu’en se l’infligeant à soi-même ? A bas le cilice ! A bas l’Inquisition !

Vos péchés sont les vôtres; personne jamais ne vous en a délivrés, et ne comptez sur personne pour le faire. Suicidez-vous, flics, s’il vous plaît. Mais votre privilège devrait être un droit !

Catégories : Politique / Société | Poster un commentaire

Catégories : Uncategorized | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.