Publicités
Catégories : Catégorie 0 | Poster un commentaire

Catégories : Catégorie 0 | Poster un commentaire

Catégories : Uncategorized | Poster un commentaire

Est-ce une toile ?

J’étais désiré, moi, voulu. Je n’étais pas la simple et tragique conséquence d’un dérapage de bite dans un con pubère en fermentation. J’ai été pensé avant d’avoir été conçu. Combien de fois, se parlant en réalité à elle-même, ne me l’a-t-elle pas dit alors que j’étais beaucoup trop jeune pour le comprendre ? Je représentais, à mon corps défendant, une espèce de rédemption, un bien destiné à annuler le mal originel qui était le sien.

Elle a toujours eu une hantise folle des araignées. De tous les états dans lesquels elle était, pour un oui ou pour un non, capable de se mettre, celui dans lequel parvenaient à la mettre ces bestioles était de loin le plus psychotique. Les cris d’orfraie qu’elle poussait quand elle en voyait une s’entendaient à des centaines de mètres à la ronde. C’était loin d’être des mygales, pourtant.

Je ne sais pas si, plutôt que de m’enrober de soie, j’aurais préféré qu’elle me le dise. Qu’elle dise au gosse de six ans que j’étais, puis à celui de douze, après le schisme qui ne laisserait rien intact, que je n’étais en fait qu’une créature prise dans sa toile, dont elle mordillait régulièrement la chair pour se sustenter, que pour elle je n’existais que pour elle, et qu’elle ne résisterait qu’un temps à l’offensive du larbin insipide et niais avec qui elle se remaquerait pour le fric, lequel ne pourrait bander me sachant là, et, aussitôt débarqué, lui susurrerait par conséquent à l’oreille qu’il serait préférable de cloîtrer le devenu indésirable dans l’internat du coin. Qu’ayant passé sa vie dans la douceur ouatée de la sécurité d’existence permanente lui garantie à tous égards par une génération plus bienveillante, elle se ferait un devoir, quant à elle, de ne me laisser rien. Que, face à une société de plus en plus dure et indifférente, il ne me faudrait certainement pas compter sur un quelconque soutien de sa part : pourquoi faudrait-il une banque-vautour pour expulser quelqu’un de chez lui si les siens peuvent s’en charger eux-mêmes pour dame Précarité ? Qu’elle était dénuée, au fond, de la moindre éthique, de la moindre cohérence, qu’elle n’avait aucune parole, et qu’elle ne ferait rien, jamais, qui ne soit dans son intérêt. Qu’elle ternirait avec méthode mes meilleures années. Qu’elle m’enverrait les flics et sa charogne d’avocat, à moi, l’ancien premier de classe toujours bien poli, toujours bien serviable en cas de force majeure, comme si j’étais soudain devenu dépositaire des errements de celui qui avait choisi d’oublier la notion de pension alimentaire. Qu’elle prendrait plaisir à faire l’exact inverse de ce que je lui aurais tant de fois demandé, à me réduire despotiquement au silence tandis qu’elle s’épancherait à mon propos auprès du premier venu. Qu’elle utiliserait ma solitude et mon éloignement pour rehausser son vain prestige auprès d’une famille de petits bourgeois obtus qui n’ont jamais plus regardé le gosse que j’étais de la même manière depuis qu’il était gosse de divorcés schizophrènes, et voué ainsi, sans doute, à une vie délurée faite d’impermanence et de drogue. Que, ce faisant, elle ne ferait que m’exposer davantage à ces nuisibles avec lesquels je ne rêvais que de pouvoir couper enfin les ponts en toute discrétion. Que, malgré ça, elle exigerait tacitement de moi le respect, comme aurait pu le faire, il y a quelques années, ce groupe de gangsters après qu’il m’eut tabassé. Qu’elle s’estimerait tellement intemporelle que tout passage de flambeau lui semblerait inconcevable, ce qui précisément l’inscrirait résolument dans son temps. Mais surtout que, plutôt que de s’adresser enfin à moi comme à un adulte, celle qui se sentirait toujours rattrapée par son enfance tragique s’attendrait à ce que je me réduise à résumer toute ma vie passée, toutes les relations humaines que j’ai eues avec ceux que je considérais mes plus proches, à un geste d’allégeance dicté par l’impérieux besoin d’assurer ma subsistance. Qu’elle se ferait l’adjuvante, en somme, de tout ceux, de tout ce, que j’ai toujours combattu, réduisant ainsi en bouillie, après ma fierté, ma quiétude et mon passé, les principes, les modestes combats et la frêle pensée qui guident mon existence.

M’eût-elle annoncé tout cela dès mon plus jeune âge, j’aurais sans doute été terrifié. Mais j’aurais aussi vu précocement le monde tel qu’il est, absurde, injuste et caricatural, et avec lui cette évidence : ce qui faisait si peur à cette pauvre femme n’était autre que son propre reflet. Sans doute m’aura-t-il fallu, dépité et reclus, tisser ici patiemment depuis plusieurs années ma propre toile au milieu de la toile géante pour m’en rendre compte. Est-ce une toile, d’ailleurs, ou plutôt un bestiaire sous forme de patchwork ?…

Je n’ose imaginer ce qu’aurait été ma vie aujourd’hui si mes aînés avaient été capables de dispute intellectuelle. On ne refait pas le passé, jusqu’à preuve du contraire. Ce mot de cinq lettres, en tout cas, je ne pourrai plus jamais le prononcer. Ses six lettres à elle à la rigueur, sans la moindre autorité morale, si elle daigne consentir à une audience. Mais que pourrais-je bien dire à l’effrontée qui me couvrirait dès l’entame de son regard réprobateur ? Mère supérieure, j’ai fauté… ?

Catégories : Expressions de sagesse passagère | Poster un commentaire

Catégories : Musiques | Poster un commentaire

« La Belgique se définit comme un État neutre. Cette neutralité se concrétise par la reconnaissance de certaines religions et organisations non confessionnelles. Cette reconnaissance s’accompagne du financement du culte ainsi que de l’organisation dans les écoles de cours issus de ces religions ou option philosophique.

La Belgique est de tradition catholique depuis le haut Moyen Âge mais ce culte cohabite maintenant avec d’autres religions ainsi qu’avec une minorité agnostique et athée. »

https://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_en_Belgique

http://www.lalibre.be/debats/opinions/laicite-et-neutralite-ne-sont-pas-synonymes-51b8c332e4b0de6db9bd2a7e

S’ajoute à cette question celle de savoir si l’Etat, lorsqu’il n’est pas neutre, peut être objectivement levier d’émancipation…

https://m.rtl.be/info/976491

Catégories : Politique / Société | Étiquettes : , | Poster un commentaire

Catégories : Politique / Société | Poster un commentaire

Catégories : Musiques | Poster un commentaire

What a bunch of fossils !

Sometimes by losing a battle you find a new way to win the war.” (D.T.)

The supreme art of war is to subdue the enemy without fighting.” (S.T.)

The Empire has been stuttering. Will it speak soon ? Or will it howl ?…

Trump’s increasingly bellicose rhetoric cannot be dissociated from the Mueller investigation into the money launderer’s ties to Russia. Yet, so far, an all-out war hasn’t seemed to be the real estate mogul’s preferred recourse : there has been a lot of barking, tragic special-ops blunders here and there, Brian Williams’s premature ejaculation, threats by the dozen, and a Big Momma dropped in the middle of Nowheristan, but all of that has served the unique purpose of keeping the audience captivated during the huuuuge heist carried out by its patron saint in the name of a humiliated white middle class. Unless Trump intended to keep the best for last : newsrooms salivating at the prospect of a big one during his re-election campaign…

Mueller has been upsetting such a scenario, and now standing in front of him is a man who, by threatening to fire Tillerson and replace him with Pompeo, is signalling his willingness to start a war just to save his ass. Yes, it has come to that. That and whether Kushner’s butt stands equal with his father-in-law’s…

It can’t be a war with North-Korea, because Elton-Un is not the deep state’s priority right now : that much it has made clear. But it can be one with Iran. Actually, it is the only option that would satisfy all of the usual suspects. But it would take more than the ludicrous propaganda produced these days in an attempt to link the Ayatollah to al-Qaeda to justify adding a few more trillion dollars to the US national debt. It would necessitate some Israeli Pearl Harbor or… something. At least if the aim is to entertain the cattle long enough for the endeavor to reach its goal, namely distracting, and not merely to wage yet another Blitzkrieg, as suggested by Cotton quoting Barak (the one without a ‘c’) : this time, Williams must be able to cum multiple times…

Indeed, such a Krieg, although it would undoubtedly provide the US with the new longlasting enemy it needs now that its two former creations (Trump’s words) have been, shall we say, marginalized, wouldn’t carry the potential to vaporize Mullah Robert, head of the fiercest Mujahideen of all. Neither would it allow so-called Democrats to finally unite behind the War Machine against the peril of leftist populism. In any case, would Trump actually be saving his rear or put it exactly where Mueller’s indirect handlers want it to be ? Sit down, daddy…

However that may be, there are of course many other loose ends, Russia’s reaction being the most obvious one. Maybe even a Saudi ground invasion of Iran to finish the job and put all those Western weapons to good use…

Isn’t it ironic fossil fuels might save the day after all ?…

Catégories : Politique / Société | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Catégories : Politique / Société | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.