Articles tagués : Branco

Choisir de « renier sa classe » et en tirer bénéfice est un double privilège en soi…

… Et, contrairement à Bernanos, Branco, cet autre fils gavé du lait maternel jusqu’à plus soif, et bien au-delà de la limite d’âge, n’ira jamais en prison pour ses convictions, si à côté de la plaque puissent-elles être dans l’absolu : il est l’Elu…

Dis-moi, Gégé, la brève apparition d’une moustache paternelle sur son visage poupon, c’est le signe que l’Œdipe s’est réalisé ?…

« Mais là où on espérait alors trouver une saine et solide démolition de l’oligarchie française, on se retrouve avec un texte boursouflé et un auteur mégalomane, principalement occupé à casser les jouets de sa jeunesse dorée et à se mettre en scène en petit génie de la République, comme lorsque Juan Branco explique la façon dont il a « auditionné aux côtés d’une future ministre de la culture tétanisée l’ensemble des patrons des chaînes télévisées, négociant un Acte II de l’exception culturelle, tenant la dragée haute à Nonce Paolini, Bertrand Méheut et Rémy Pflimlin » tandis qu’Aurélie Filippetti « inquiète et silencieuse regardait un enfant de vingt-deux ans s’exposer au sommet des tours de TF1, Canal + et France Télévisions ». »

https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/250419/crepuscule-juan-branco-decouvre-la-lune

 « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres »… piaffant d’impatience dans l’attente du crépuscule, destiné à n’engloutir que celles et ceux qui escomptaient quelque lumière…

Gramsci

Concluons en beauté par cette merveille sophistique, dans laquelle les événements d’antan importent bien moins que l’argumentaire présent…

Et déclinons-là à présent, pour le fun et en toute mauvaise foi…

Publicités
Catégories : Politique / Société | Étiquettes : | Poster un commentaire

« Môa (mais ne parlez pas de Môa…) » : pour en finir avec Juanito « Che » Poupin…

Denis Robert : « je voudrais simplement préciser deux choses à votre attention : les ventes du livre ont quasiment doublé depuis avril, enfin, le livre continue de marcher d’une manière incroyable; ça ne s’essouffle pas. Et Juan Branco est avant tout [un conseiller juridique, un juriste, quoi] de Julian Assange, euh, et le limiter à Maxime Nicolle est, enfin, voilà, c’est pas tout à fait Juan. »

***

La réaction de Saint-Just ne s’est pas fait attendre : « Denis n’aurait pas dû dire ça; je suis extrêmement fier d’être l’avocat de Fly Rider. Là, il a laissé entendre que je m’en serais servi comme d’un marchepied, que j’avais besoin de Maxime pour me profiler en Gilet jaune et atteindre la gloire. Et il suggère une rupture à venir, que rendrait nécessaire le danger que ferait courir à ma réputation de présentateur télé et de futur chroniqueur mainstream (Y a un créneau, je vous le dis, y a un créneau…) l’attitude peu policée dudit manant. Or, je tiens à être très clair : Maxime est ma petite mascotte populo, et il le restera pour les siècles des siècles. On n’en rencontre pas beaucoup, des comme ça, dans les milieux diplomatico-révolutionnaires dans lesquels j’évolue… »

Non, je rigole…

 

N.B. toutefois : je confirme : France Culture a été mise au pas (elle aussi), si tant est qu’elle ne s’y soit mise elle-même…

N.B. 2 : pas envie de me colleter avec des conneries pareilles, où il est dit (anonymement) toute chose et son contraire, où l’appel à marcher au pas s’exprime sans ambage et où « le populaire », cet exotisme, est, en effet, indirectement paré de toutes les vertus, sans que puisse lui être attribué le moindre vice : https://mouvement17novembre.fr/quand-lagasnerie-traite-branco-de-fasciste/

N.B. 3 : Robert, qui, proche de Cavanna naguère, sait, lui, ce que littérature et pamphlet signifient, a également sous-entendu qu’en plus d’avoir pompé Internet pour des sources qu’elle ne cite pas toutes, la star n’aurait pas tout à fait écrit son livre elle-même. Il est sans doute là, le parallèle avec Attali…

N.B. 4 : point d’aigreur dans mon clavier, mais libre à vous de l’y déceler… J’en ai juste marre (mais à un point… !) de l’imposture des confections médiatiques besogneuses…

(le fussent-elles par opposition), surtout si, dénonçant le jupitérisme, elles s’inscrivent elles-mêmes dans sa filiation…

Catégories : Catégorie 0 | Étiquettes : | Poster un commentaire

Interview de Stinkerview…

– Salut.

– Salut.

– T’as trouvé la poule aux œufs d’or, on dirait… Plus d’un million de vues, déjà, pour le fils de petit paysan portugais. Jackpot, mec !

– Heeeey, tope là ! Je suis dans la fabrique de stars alternatives, moi.

– Non, sorry, lui, il s’est construit tout seul, from scratch

– C’est ça, ouais, nique ta mère ! Sans moi, il serait rien. Tu crois que c’est ses 70.000 exemplaires qui ont fait sa notoriété ? Je place mes pions, moi, tu vois, un peu comme à la DGSI, en fait. Et j’ai un carnet d’adresses épais comme celui de Dieu le père. Parfois, je me prends un peu pour lui, d’ailleurs. [rires]

– Y en a certains qui disent qu’en fait, t’acceptes très mal la critique, même constructive. Tout ce qui ne relève pas de la lèche dans les commentaires de tes vidéos serait censuré, les profils bloqués.

– Nan, ça, c’est les petites mains. J’y suis pour rien : on est un collectif. J’en suis que le gourou.

– Sinon, tu te présentes comme un hacker, mais on a rarement entendu parler de tes exploits. T’as une éthique du hacking ?

– Une quoi ? T’sais, j’suis resté un grand adolescent, genre : Why ? Because I can… yeaaah ! J’aime bien me marrer. C’est humain, non ? Double 0 Seven, Sky is ze limit

L’appli Gilets jaunes, c’est toi ?

No comment

– On te dit très beauf aussi. L’autre jour, Stiegler t’a embrouillé comme jamais. T’as compris un seul mot de sa logorrhée ? La fluidité des concepts, tout ça…

– J’suis pas là pour comprendre. Je pose les questions ! Tu connais Krishnamurti ?

– Ah, non, m’embrouille pas avec ça, hein. Et toi ?

– Non, c’était juste pour dire… Je me sentais un peu exclu de la conversation…

– Comment tu t’organises, en fait ? On sent pour chaque invité une préparation minutieuse et ciblée.

– Tu te fous de ma gueule, là ? J’ai vingt fiches standard, une question par fiche…

– Pourtant, ça cartonne chez les djeunz.

– Ouais, c’est un mix d’exigence et d’easy listening. Et c’est te dire à quel point le mainstream est embourbé.

– Même si tu laisses parler tes invités beaucoup plus longtemps – justement – que le mainstream, t’as l’art de sortir ton ego et de les interrompre précisément au beau milieu des développements les plus riches, divertissant leur attention et celle des mateurs. En fait, t’es à la fois bourdieusien et anti-bourdieusien.

– Je ne suis ni pour, ni contre, bien au contraire…

– Il t’arrive d’utiliser tes tools pour menacer quelqu’un ? Prends Usul, par exemple. Après ta vidéo avec la poule, dans laquelle celle-ci avait mis en cause Mediapart à propos de l’influence néfaste qu’y exercerait l’ex-mac, il en avait sorti une à lui dans laquelle il ironisait sur ton professionnalisme dégingandé. Mais, là, dans sa dernière vidéo en date, il te passe la pommade…

– C’est qui, Usul ?

– Cynique ou idéaliste ?

– Cynique à mes heures, idéaliste à mes minutes…

– Tu crains la lumière, comme les vampires ? Y a des trucs à savoir sur toi ?

– Transparent… et lycophile !

– Ok, d’ailleurs, je vois les griffes commencer à s’allonger, là. Je sens qu’il est temps que je me taille. Ben écoute, on s’appelle ?

– C’est ça, ouais…

Kiss kiss

https://yannickbaele.wordpress.com/2017/11/19/beyond-the-black-swan/

Catégories : Politique / Société | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

« Moi ou le chaos », « Obscurantistes (= Macron + Soral) vs. Progressiste (Branco) : la boucle est bouclée !

Au Centrafrique, Branco se serait contenté d’interroger le gardien d’une mine désaffectée.

https://www.arretsurimages.net/chroniques/initiales-ds/juan-branco-crepuscule-uramin-le-monde-et-nous

Un commentaire, Votre Altesse ?!

« Juan Branco s’approprie le travail des autres, ne source pas suffisamment ses « informations » et prétend révéler ce qui est déjà dans le domaine public. »

https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/250419/crepuscule-juan-branco-decouvre-la-lune?

https://pastebin.com/h4zq1tKw

Un commentaire, Votre Suffisance ?!

O.P.A. agressive sur un combat… Il n’est dans vos écrits récents, Votre Imposture, pas un mot sur la réalité à la source de la mobilisation des Jaunes, que, malgré votre immersion transitoire, vous n’avez jamais eu à connaître et que, bien née, sans doute jamais vous ne connaîtrez, pas un mot sur leurs souffrances, sur l’injustice qu’ils endurent, sur l’absurdité de leur existence, telle qu’enrégimentée par les forces de la Production rentable, pas un mot vulnérable sur la fragile beauté des visages radieusement mis en lumière par quelqu’Artiste égaré, pas un mot sur la belle Humanité partagée de ces « enfants » !

Votre ego boursouflé, votre rancune de favorisé, votre absolutisme purificateur, votre stratégie occulte au service d’un plan de carrière inassumé peut-être, occupent tout l’espace. Comme l’indiquait un commentateur – promptement censuré ! – sous l’un de vos threads Twitter pompeux et de fautes d’orthographe et de grammaire surchargés (Chercheriez-vous, vous qui en avez le loisir, de leurs règles ostensiblement à vous affranchir ?) : « il n‘est pas mégalomane. Il est la mégalomanie », dépourvu d’humour, de toute autocritique, de toute autodérision a fortiori, et de toute poésie, froid, vindicatif et tellement basique…

La guêpe a un besoin irrépressible de la fausse lumière des plateaux de télé. Il lui importe qu’elle soit vue, exposée, qu’on parle d’elle (toujours en bien !), que « le petit-Paris » bruisse des « révolutions qui naîtront » de son « mauvais digest de Gala et du Comité invisible », que de nouveaux bardes lui tressent des couronnes, que l’on conte aux enfants des gueux son héroïque et chevaleresque croisade, qu’il n’y ait plus qu’elle, « [la meilleure] », partout, tout le temps, « y compris dans la catégorie « radicalité » ». Et qu’importe si, eût-il dans le Magnum Opus été question des structures oligarchiques de leurs pays respectifs, les rédactions étrangères qui se sont empressées d’interviewer « le nouveau Saint-Just » (LOL !) y auraient sans doute réfléchi à deux fois : les légions de béni-oui-oui électroniques, en quête de Guide suprême, de Leader charismatique, sont au garde-à-vous, la mire et l’encens à la main…

Aux branleurs et aux imaginaires qui en naîtront…

Catégories : Politique / Société | Étiquettes : | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.